Les pauses actives au travail : bougez votre QVCT !

Si vous avez un travail de bureau, tout cela va forcément vous parler : avoir mal au dos ou à la nuque à force d’avoir le regard rivé sur son ordinateur, se sentir endormi pendant les réunions de plus de 30min sans bouger, se rendre compte à la fin de la journée qu’on n’a même pas fait 1000 pas depuis notre réveil… Voilà tout l’intérêt du sujet du jour : les pauses actives au travail !

L’impact d’un travail trop sédentaire

Rester immobile à son bureau toute la journée peut avoir des impacts sur la santé du collaborateur, mais aussi sur la santé de l’entreprise. Des conséquences que l’on préfère, dans tous les cas, éviter.

La sédentarité au travail : attention à votre santé !

photo de salariés pendant une pause active au travail chez Moha

Souvent, on passe près de 8h par jour assis à notre bureau au travail. Sans compter les moments où on reste assis dans le canapé, une fois fatigués de notre journée. Rester immobile aussi longtemps, ce n’est pas la meilleure chose qu’on puisse proposer à notre corps.Cette sédentarité au travail peut causer des douleurs, et même se transformer en maladie. On parle de TMS (troubles musculo-squelettiques), et si le nom n’a rien d’attirant, les conséquences non plus.

Rester trop sédentaire au travail peut donc causer des TMS sur les articulations des membres supérieurs (vos épaules, vos coudes, vos poignets…) et dans le bas du dos.

Et si vous vous demandez si le travail y est vraiment pour quelque chose, sachez que les conditions de travail sont la première cause de TMS selon l’assurance maladie. Malheureusement, ces maladies peuvent aller plus loin que des douleurs : 45% des TMS entraînent des séquelles lourdes, comme une incapacité permanente, selon la même source.

Collaborateurs trop sédentaires : la croissance de votre entreprise prend exemple

En tant qu’entreprise, vous êtes donc au premier rang face à ce risque, mais aussi les premiers acteurs potentiels du changement, avec les pauses actives !

Mais avant, voyons l’impact de la sédentarité au travail sur votre entreprise. Premièrement, rester trop longtemps devant son ordinateur sans bouger finit par grandement impacter le niveau de concentration. Les salariés sont donc moins concentrés et plus fatigués, donc moins performants.Et lorsque ces TMS deviennent trop présents dans la vie des salariés, cela peut aussi impacter votre entreprise à plus grande échelle. Selon l’Assurance Maladie, 30% des arrêts de travail sont causés par un TMS, et la perte liée s’évalue à 2 milliards d’euros (dont la moitié concerne un mal de dos).

Alors pour éviter ces risques, les pauses actives sont une bonne habitude à intégrer dans le quotidien de vos équipes !

Comment lutter contre la sédentarité au travail ?

Quand on travaille à un bureau, difficile d’arrêter totalement d’être sédentaire. Taper sur son clavier pendant une course à pied, ça risque de se relever assez compliqué… Mais il existe plein de gestes simples à mettre en place pour minimiser la sédentarité !

Pas de mauvaise posture, tant qu’on reste en mouvement

photo des différentes postures au travail pour lutter contre les TMS

Pour lutter contre les maux de dos, inutile de s’imposer de se tenir droit comme un piquet pendant la journée entière. Vous risqueriez de vous affaisser au bout d’une heure. Mais c’est normal, le corps a simplement besoin d’être en mouvement.

Alors, comme le conseille Philippe Auer, expert partenaire chez Moha, il faut mettre fin au mythe de la bonne posture ! Au travail, comme dans la vie personnelle, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise posture, tant qu’on n’y reste pas pendant de longues minutes.

Ne vous imposez donc pas une posture intenable, mais essayez au maximum de changer de position dès que vous y pensez !

Le pouvoir des pauses actives au bureau

Lutter contre la sédentarité au travail est donc essentielle pour les collaborateurs comme pour l’entreprise. Les pauses actives sont donc une très bonne solution ! Et en plus d’éloigner les risques, elles apportent aussi plein de bonnes choses.

Comme on le disait, rester longtemps devant son écran, ça fatigue. Aller s’aérer un peu l’esprit et se mettre en mouvement : c’est le meilleur moyen de ne pas perdre sa concentration. Les pauses actives permettent donc d’augmenter la productivité pendant un coup de mou.

Bien souvent, les pauses actives au travail, c’est entre collègues ! Et ça, c’est un super point pour la cohésion d’équipe. Échanger des moments plus informels et bouger ensemble, ça renforce les liens.

Et si la hiérarchie y participe ? C’est encore mieux ! Des études montrent que participer à un pause active avec son patron diminuent le stress associé à la hiérarchie, et donne une meilleure image des employeurs.

Les pauses actives chez Moha

photo de salariés chez Moha QVCT pendant une pause active au travail

Chez Moha, les pauses actives sont ancrées dans notre quotidien depuis bien longtemps maintenant, et ça n’a que des avantages ! Certains de nos clients ont également pris cette bonne habitude.

Comment ça se déroule ? Chaque semaine, l’un de nos collaborateurs a le rôle d’activateur, et devient responsable des pauses actives ! Il peut alors motiver ses collègues, au cours de la journée, à bouger sous tous les formes que ce soit. On prévoit un point d’une petite quinzaine de minutes dans l’agenda, et toutes celles et ceux qui souhaitent participer se rejoignent.

Évidemment, les pauses actives proposées ne sont jamais les mêmes : étirements, danse, yoga, balade autour des bureaux… Vous pouvez être créatifs !

C’est aussi une pratique que nous avons mis en place pendant les longues réunions : lorsqu’on sent qu’on perd un peu notre attention, on se lève, et on poursuit la réunion débout !

Le conseil à activer dès maintenant

Si vous ne pensez pas à bouger assez le long de la journée, Quentin a une astuce très simple à vous partager !

Au début de la journée, prenez 5 stylos, que vous posez à côté de vous. Dès que vous vous levez pour bouger, enlevez l’un des stylos. Le but, vous l’aurez compris : c’est de ne plus en avoir un seul à côté de vous à la fin de la journée. Ainsi, vous aurez bougé assez de fois.

Intéressé par la QVCT ? On vous accompagne vers le mieux-être au travail, avec une plateforme pour centraliser votre démarche, et une aide personnalisée pendant tout le processus. Découvrez notre accompagnement, ou contactez-nous directement pour en discuter !