Le DUERP pour les nuls : tout savoir sur cette obligation

Non non, Roger, PDG de sa boîte, n’est pas né en sachant faire des DUERP. Même s’il a l’air d’avoir eu son costard cravate et sa moustache toute sa vie. Il en a bavé, comme vous, avec ces 5 lettres compliquées. Eh oui, on ne naît pas pro du DUERP, on le devient.

Alors l’expression “Fake it until you make it”, c’est bien, mais pour établir ce document, il vaut mieux savoir de quoi on parle. Parce qu’on a quand même la sécurité et la santé des salariés entre nos mains.

On vous explique le “DUERP pour les nuls”, et après avoir lu cet article, il n’aura plus aucun secret pour vous !

Le DUERP, qu’est-ce qui se cache derrière ces lettres ?

Un document essentiel pour la sécurité de vos équipes

Vous allez voir, malgré son nom pas très beau et son processus en apparence barbant, ce document est une super invention, qui est totalement nécessaire pour votre entreprise !

Le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels (ou DUERP pour les intimes) sert, comme son nom l’indique, à évaluer tous les risques auxquels vos salariés font face en exerçant leur profession. Ainsi, vous pouvez anticiper les activités plus ou moins risquées, et mettre en place un système de prévention ou renforcer la sécurité. En clair, il vous aide à protéger vos collaborateurs, pas mal non ?

Est-ce obligatoire de remplir le DUERP ?

Vous êtes une entreprise de moins de 11 salariés ?

Depuis le 31 mars 2022, la mise à jour annuelle du DUERP n’est plus obligatoire pour vous. Cependant, il doit être mis à jour lors d’un aménagement important qui modifie les conditions de travail, ou lorsque vous avez une nouvelle information sur l’évaluation des risques.

Dans tous les cas, c’est un document important pour anticiper tous les risques professionnels et prendre des précautions pour que vos salariés puissent travailler en tout sécurité. Le mettre à jour régulièrement, c’est s’assurer que vous prenez en compte tous les risques possibles pour les éviter.

Vous êtes une entreprise entre 11 et 50 salariés ?

Vous devez donc obligatoirement établir le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels, et le mettre à jour tous les ans. Et pour ne pas faire les choses à moitié, vous devez également définir des actions de prévention des risques détectés. Car tant qu’à faire, lorsque l’on connaît les risques, autant chercher à les éviter.

Vous êtes une entreprise de plus de 50 salariés ?

Votre entreprise doit également remplir le DUERP obligatoirement, mais ce n’est pas tout ! Le DUERP sera accompagné de son meilleur ami : le PAPRIPACT, obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. Le Programme Annuel de Prévention des Risques Professionnels et d’Amélioration des Conditions de Travail (PAPRIPACT) sert à prévoir concrètement les actions de prévention de ces risques, avec leurs conditions d’exécution, l’estimation des coûts, le calendrier de mise en oeuvre…

Comment établir le DUERP dans mon entreprise ?

Sur le papier, ça a l’air très utile comme document ! Oui mais comment établir le vôtre ? Qui doit le faire, quels éléments doivent y figurer… On vous explique.

Qui mobiliser dans l’entreprise pour remplir le DUERP ?

L’employeur est responsable de ce document, mais il peut également déléguer la tâche.

Ensuite, afin de penser à tous les risques possibles, il est fortement conseillé de mobiliser plusieurs parties prenantes. N’hésitez pas à faire appel aux salariés ou à leurs représentants, au comité social et économique (CSE) ou à la médecine du travail.

Quels éléments doivent apparaître dans le DUERP ?

Pour définir les risques dans votre entreprise, il faut bien penser aux risques physiques, mais également aux risques psychosociaux, tout aussi importants. Selon le type d’entreprise et d’activité professionnelle, les risques ne seront évidemment pas les mêmes. Mais pour vous donner une idée : vous pouvez penser à l’aménagement des lieux de travail, aux procédés de fabrication, à l’organisation du travail, aux équipements…

Quel modèle pour établir mon DUERP ?

Pour passer de la théorie à la pratique, le plus simple serait d’avoir un modèle déjà existant à remplir. Oui mais voilà, il n’y a pas de modèle pré-défini imposé par le code du travail. Mais en général, le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels se fait simplement sur un tableau Excel. Les risques devront être classés afin de mieux s’y retrouver : par ordre de gravité, fréquence d’exposition… À vous de voir ce qui est le plus adapté pour votre entreprise.

Chez Moha par exemple, nous avons listé les tâches, et nous y avons associé les situations dangereuses, les conséquences possibles, ainsi que la prévention envisagée. Et si vous avez besoin d’aide pour établir le vôtre, on peut vous accompagner !

On a établi le DUERP, et après ?

Après l’avoir enfin rempli, on ne le range pas au fond du tiroir pour toujours ! Après toute la patience que vous aurez dû avoir pour le réaliser, autant qu’il serve à quelque chose. Ça tombe bien, vous devez mettre ce document à la disposition d’un bon nombre de personnes.

Vos salariés doivent pouvoir le consulter à tout moment s’ils le souhaitent, ainsi que le CSE, le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), le délégué du personnel, et le médecin du travail.

Maintenant, vous êtes presque les pros du DUERP, il ne manque plus qu’à s’exercer !

Et si notre article ne vous a pas révélé une nouvelle passion pour ce document, et que vous avez besoin d’un petit coup de pouce, nous sommes là pour ça ! Découvrez notre accompagnement, ou prenez rendez-vous avec nous pour en discuter !